Location de motos

 

Veuillez demander nos tarif par email.

Les paiments peuvent se faire sur place (€, Ariary, USD) ou par virement bancaire par internet. Ordinateur acec connexion internet permante est disponible.

Essence 95 octan (finallement sans plomb) coute 3730 Ariary (aout 2016) ~ 1,12 € et est á payer par le client. Au moment de transfer de la moto, une caution de 1500€ (virement possible, cheque accepté) doit etre deposé. Il s'agit du montant de responsabilite maximal du client dans le cas de degats causé par lui.

Nos machines ont et équipées pour des balades assez longues sur Madagascar avec utilisation des routes principales et des détours dans les villages. Pour des balades qui utilisent principalement les pistes, nous vous conseillons la location d'autres motos monocylindres de type "enduro" plus légères et mieux adaptées à ces parcours.

Nous entretenons nos machines le mieux possible afin d'atteindre une fiabilité maximale. Ceci est contraire aux coutumes locales où les réparations ne sont faites que quand il le faut, c'est-à-dire au bord de la route. Néanmoins, nous ne pouvons exclure une panne occasionnelle. Par manque d'infrastructures, le client est la plupart du temps obligé de faire face seul à ce genre de problèmes. Il lui faut régler le problème sur place ou bien chercher de l'aide. Il est donc préférable d'être à deux. Les conducteurs d'autres véhicules sont généralement prêts à donner un coup de main dans la limite de leurs capacités. Nous pouvons assister par téléphone.

Problème technique: Dans ce cas, les outils fournis, le livret des réparations Honda, des connaissances techniques et surtout l'art de l'improvisation et une tête froide sont les premiers moyens de s'aider. Il ne faut pas être perfectionniste, car il s'agit en premier lieu de continuer. Les chances sont meilleures lorsqu'on est au moins à deux.

Batterie: Nos motos sont equippés avec de batteries hors maintenance. Plus d'acid gaspillé.

Nos motos posèdent de regulateurs surdimonsionés pour resoudre le problèm de surchargement.
 

Ventilateur ne demarre plus avec le moteur chaud: Verifie fuse.

Moteur ne demarre plus, on entend rien que des clacks, batterie semble être bon. Relais de demarrage ne marche plus. Ce petit piece normalement demarre le starter quand on pousse le button. On le trouve à gauche du batterie dans un affiche cautchouk. Dans ce cas, on peux demarrer le moteur on faisant le pont entre les deux grand contacts. Pousser la moto marche quand même....

Pneus: On peut emmener un aérosol de spray réparateur. Lisez bien les instructions d´utilisations avant l'emploi. Des outils de montage, des kits de réparations et des cartouches de CO2 sont aussi à disposition. On trouve aussi des ateliers de réparations de pneus dans les villages (Atelier de vulcanisation). On peut donc démonter la roue et la faire réparer ailleurs, si un équipier surveille la moto. Pour reduire en plus le risque de panne, on monte de chambres d'air rencorcés.

Essence: Il est tout à fait usité de demander de l'essence à d'autres conducteurs. L'essence transite par un tuyau d'un réservoir à l'autre. L'essence est bien sûr à acheter au prix donné par le vendeur. Mais la plupart du temps, ce sont des Malgaches qui tombent en panne et nous en demandent.

Boue: Le plus dur est de rouler sur une piste pleine de boue. La latérite mouillée ne donne aucune adhérence et le profil se bouche, l'eau coule lentement et des ruisseaux se créent. Et finalement on peut être obligé de s'arrêter. Il est important dans ce cas de réduire le poids et même s'il faut pour cela porter les coffres un petit bout de chemin. Si on a réussi à arriver dans un village, on peut soit attendre que le soleil, sèche les routes, soit organiser un moyen de transport. En général, il vaut mieux éviter les pistes quand il pleut.

Sable: Plus le sable devient profond, plus la conduite est difficile. Le poids élevé des Transalp se fait remarquer dans ce cas en comparaison avec les motos d'endurance. Si on n'arrive plus à avancer, il faut essayer de pousser la moto. Et il est toujours possible trouver des gens qui peuvent donner un coup de main pour pousser ou tirer la moto, même dans les coins les plus retirés. La plupart du temps, ces personnes attendent un pourboire.

Chute: Elle peut arriver sur piste ou dans le sable. Les dommages occasionnés sont aux frais du client. On peut remettre la moto debout seul si nécessaire en enlevant les coffres.

Panne totale: Si il n'y a rien à faire et qu'on ne peut plus escompter de solution en cours de route, il faut que le conducteur s'occupe du transport de la moto dans la ville la plus proche (avec téléphone) et de nous contacter. C'est principalement une question de temps et de patience, jusqu´à ce qu'un camion ou un bus avec suffisamment de place passe. Celui qui laisse seul la moto, a trés probablement perdu sa caution.