La santé

Pour le voyage à Madagascar, il n’y a pas de vaccins obligatoires, sauf si vous arrivez de régions d’Afrique où il y a un risque d’infection par la fièvre jaune.

Les maladies qui pourrons vous atteindre le plus fréquemment sont les rhumes et les diarrhées. Emmener les médicaments nécessaires, que vous prendriez aussi chez vous.

Dans le cas de la diphtérie, de la polio et du tétanos, il est conseillé de renouveler les vaccins, si nécessaire.

Pour me protéger de l’hépatite A et B, il m’a été injecté 3 fois le vaccin combiné Twinrix, qui est très chèr à 63 Euro par unité.

Sur Madagascar, il y a de temps à autres des cas de choléra, comme en 1999. Le vaccin contre le choléra est discuté et n’est en général pas conseillé. La meilleure protection contre la maladie est une hygiène très stricte dans la consommation de l’eau et de la nourriture. Des pastilles permettant la stérilisation de l’eau (MicroPur) sont très utiles. Une alternative est l’achat de bouteilles d’eau (0,65 Euro/1,5 l) que l’on trouve partout.

Dans le cas de la malaria, L’Institut Pasteur de Tana conseille de prendre des préparations à base de quinine ou de chlorure de quinine. N’est pas conseillé la prise du Lariam, qui en plus d’être cher, provoque de nombreux effets secondaires. Selon des spécialistes locaux, les moustiques malgaches ne sont pas encore résistant à la quinine. La prise du Lariam provoque la résistance des insectes à la quinine et le médicament, qui est utilisé en cas de maladie très grave, perd son efficacité. En suite, à cause de ses effets secondaires reguliers, il n'est pas recommendé pour des chaufeurs.

Les eaux stagnantes peuvent contenir des parasites provoquant la bilharziose; évitez en conséquence d’y rester plus de 5 minutes.

La lèpre et la peste ne représentent aucun danger pour les touristes.